Les CM2 de l’école E. Pérochon présentent le monument aux morts de Courlay

1.  Son emplacement dans la commune – son installation

Qui a décidé de la construction du monument aux morts dans la commune ?

C’est le conseil de Courlay en 1920, sur proposition de M.le Maire Armand Marollaud.

Qui a choisi l’emplacement ? le modèle ? la décoration ?

Un comité de 6 personnes s’était occupé du projet et avait décidé de l’emplacement du monument : « Sur la pelouse, devant la mairie ».

Quand le monument a-t-il été édifié ?

Il a été édifié suite à la délibération du conseil municipal en 1921.

Quand a-t-il été inauguré ? Qui était présent à cette inauguration ?

Il a été inauguré en 1923 en présence des familles des morts pour la guerre.

Combien ce monument a-t-il coûté ? Comment cette dépense a-t-elle été réglée ?

Il a coûté 14 240 francs. (la commune a fait une souscription publique qui s’est élevée à la somme de 4 300 francs et a voté un crédit de 8 000 francs, puis une somme de 2000 francs au budget additionnel.)

En 1919, que décide de faire la paroisse de Courlay ? Pourquoi ?

En 1918, alors que la guerre dure depuis 4 ans et que 103 jeunes hommes de Courlay ont trouvé la mort sur les champs de bataille, les paroissiens et leur curé promettent d’ériger un autre monument aux morts dans l’église.

Que se passe-t-il dans les années 1980 ?

Il y a des travaux dans l’église et le monument aux morts est retiré.

En quoi ce monument (qui n’existe plus aujourd’hui) était particulier.

Il était original car il s’agissait d’un soldat tom à jamais, blessé, mourant veillé par son compagnon darmes en tenue bleu horizon, baïonnette au canon

Que reste-t-il aujourd’hui dans l’église ?

Il reste la liste des victimes de la première guerre ainsi qu’un tableau représentant un poilu blessé et un prêtre.

Où est situé le monument aujourd’hui ?

Le monument a été déplacé en 1975. Il est « Place de la solidarité », en face l’église. Les yeux du soldat sont dirigés vers l’église.

2. La symbolique – La forme – Les matériaux utilisés 

Que représente le monument d’une manière générale ? A votre avis, quel sens donne-t-il ?

Comment le qualifieriez-vous ?

Le monument représente un soldat (en métal) sur un socle (en granit). Le soldat est légèrement tourné, prêt à sortir sa baïonnette. Nous pensons qu’il représente le courage et la fièrté.

3. Les inscriptions

Combien y a-t-il de noms inscrits sur le monument ?

Il y a 103 noms d’inscrits : c’est le nombre de victimes de Courlay de la première guerre mondiale. (les 11 victimes de la deuxième guerre mondiale n’y sont pas inscrites.

Y a-t-il des noms patronymiques que l’on retrouve encore actuellement dans la commune?

Les noms de notre classe : Billy, Violleau, Nueil,Baudouin, Gonnord, Boissinot.

Comment sont inscrits les morts ? par ordre alphabétique ? par grade ? par conflit ?

Ils sont inscrits par ordre de décès. Mais comme des corps ont été rapportés plus tard après la guerre, des noms ont été rajoutés. Certaines familles n’ont pas récupéré les corps de leurs défunts.

4. Les détails du monument

On remarque la cartouchière, la musette, le casque, la baïonnette du soldat. A ses pieds se trouve son « barda » (tente et couverture).

REMERCIEMENTS

Nous remercions M.Savin (qui a fait des recherches à la mairie), M.Fuzeau (qui est venu dans la classe avec M.Savin ), M. le Maire (qui a répondu à notre lettre ),M. Landry (qui nous a donné des documents) , M. Joubert et M. Bertrand (pour leur article sur l’église de Courlay) et enfin Claire (pour son aide dans la réalisation de nos panneaux).

Ci-dessous le monument de l’église (détruit dans les années 80).

Le monument devant la mairie :